04/07/2008

Le baisse des prix de l’immobilier à Paris

Le retournement du marché immobilier est en marche dans toute la France, analysons l’exemple de Paris. Le volume des ventes de logements, neufs et anciens, appartements, maisons et chambres de service, est passé, du 1er trimestre 2007 au 1er trimestre 2008, de 44 228 à 40 315 transactions en Ile-de-France, soit une baisse de 8,8%. Le secteur du logement ancien, qui représente près de 90% des ventes de logements en Ile-de-France, est à l’origine de cette baisse d’activité qui affecte le marché des appartements (-13,6% à Paris, -9,8% en Petite Couronne et -6,3% en Grande Couronne) comme celui des maisons individuelles (-10,2%en Petite Couronne et -10,8%en Grande Couronne).

Contrastée est en revanche l’évolution du logement neuf : alors que les ventes de maisons individuelles chutent de 38,3%en Petite Couronne et de 14,4% en Grande Couronne, celles des appartements enregistrent au contraire une croissance de 15% en Ile-de-France, dont bénéficie Paris (+18,6%), la Petite Couronne (+7,2%) et la Grande Couronne (+24,4%).

Ce coup de froid sur les ventes de logement doit cependant être relativisé au regard de l’évolution du marché francilien de ces dix dernières années. Ainsi, avec 29 154 ventes enregistrées au 1er trimestre 2008, le marché des appartements, anciens et neufs, retrouve-t-il son niveau d’activité du 1er trimestre de 2003 (29 406 ventes), de 2001 (28 560 ventes) et de 1999 (29 386 ventes).

Source: Chambre des Notaires de Paris


Catégorie: immobilier